picto-radiopharma-800La région des Pays de la Loire est à l’avant-garde de la recherche sur les radiopharmaceutiques depuis plus de 35 ans et rassemble, avec les régions Bretagne et Centre, une masse critique de compétences et de ressources comprenant une quarantaine d’établissements de recherche et de soins, d’entreprises, et de plateformes technologiques, plateaux techniques et bio-collections.

arronax_4Cette communauté scientifique s’appuie notamment sur le cyclotron haute intensité, haute énergie, Arronax dédié à la recherche et à la production de radioisotopes médicaux innovants afin de développer des radiopharmaceutiques et des technologies connexes pour l’oncologie, la neurologie et la cardiologie. En particulier, les essais cliniques en radioimmunothérapie sur des formes de cancer radiosensibles ou résistantes aux autres modalités thérapeutiques sont très prometteurs avec un anticorps radiomarqué pour le traitement du cancer de la prostate en phase III. Les travaux réalisés dans ce domaine par l’équipe de Françoise Kraeber-Bodéré au Département de Médecine Nucléaire du CHU de Nantes ont été récompensés par une Victoire de la Médecine en 2009.

Cette dynamique est soutenue activement par le pôle de compétitivité Atlanpole Biotherapies qui fédère l’ensemble des acteurs de la filière sous la bannière « Isotop4Life » autour de projets collectifs (EQUIPEX ArronaxPlus, LABEX IRON, NucSan) et industriels (Theranean, Quanticardi, TheraneaM, FIRM) financés par l’Etat et les collectivités territoriales notamment dans le cadre des investissements d’avenir.  D’autres projets en cours d’instruction (La Fabrique, ERIVAC) ont vocation à doter le Grand Ouest d’une véritable filière industrielle ouverte sur l’international avec, en perspective, la « Clinique de la RIT » qui permettrait d’accueillir des patients du monde entier.